Comment obtenir son financement de formation VTC en étant au chômage ?

financement formation vtc

Aujourd’hui, il est beaucoup plus rentable de devenir un chauffeur VTC plutôt qu’un chauffeur de Taxi. Toutefois, pour obtenir une carte professionnelle VTC, il faut passer un examen VTC. Pour réussir toutes les épreuves, le suivi d’une formation VTC est vivement recommandé. Toutefois, il faut savoir que le coût de la formation en question est onéreux. Pour les personnes qui sont au chômage, il sera difficile de se payer cette formation. Fort heureusement, ils ont la possibilité de demander un financement permettant de régler l’intégralité ou au moins une partie du montant de la formation.

Financement attribué aux chômeurs indemnisés

Pour un demandeur d’emploi indemnisé, la demande de financement de sa formation VTC est gérée par Pôle Emploi. Mais la participation de Pôle Emploi peut varier suivant la situation de chacun. Parfois, elle ne propose qu’une prise en charge partielle. Dans ce genre de cas, il est important d’envisager une autre option pour co-financer la formation VTC. Il est possible de s’adresser au Conseil Général dans le département où on se trouve. Sinon, on peut demander de l’aide auprès du Conseil Régional de sa région. Pour les chômeurs ayant plus de 26 ans, on peut compter sur les Missions Locales.

Financement pour les demandeurs d’emploi au RSA

Pour un chômeur au Revenu de Solidarité Active (RSA), il vaut mieux se faire accompagner par un conseiller Pôle Emploi pour remplir une demande d’aide financière. L’accès à un financement de 100% est envisageable à travers l’AIF ou Aide Individuelle à la formation. Si la formation professionnelle vise à appuyer la création d’une entreprise VTC, on peut parfaitement faire appel à un dispositif mobilisable. Une validation du conseiller Pôle Emploi s’avère être indispensable. La demande d’aide doit être déposée au plus tard 15 jours avant le début des séances de formation.

Quel financement pour les salariés licenciés ?

Pour un salarié licencié pour un motif économique, il pourra recevoir de l’aide financière s’il songe à suivre une formation VTC dans le cadre d’une reconversion professionnelle. Cela est parfaitement réalisable par le biais du CSP ou Contrat de Sécurisation Professionnelle. Il s’agit en quelques sortes d’un dispositif d’accompagnement individualisé. Celui-ci est mis en place par Pôle Emploi et le but est de favoriser au plus vite le retour à l’emploi. Mais avant de valider la demande de financement, Pôle Emploi prévoit un entretien d’évaluation qui permet de connaître les compétences du travailleur. C’est aussi une manière de vérifier la faisabilité du projet d’orientation professionnelle. Le CSP permet d’accéder à une prise en charge complète de la formation VTC. Il est juste recommandé de fournir au préalable toutes les preuves qui confirment qu’on a bel et bien été licencié. Les dossiers doivent être remis à l’organisme de reclassement professionnel.